L’ATFD et ses partenaires se mobilisent contre le désengagement de l’état tunisien de la santé sexuelle et reproductive

L’ATFD et ses partenaires se mobilisent contre le désengagement de l’état tunisien de la santé sexuelle et reproductive

"Un jour, Un combat", l'événement annuel de l'ATFD et ses partenaires - soutenu par la fondation Heinrich Böll - a traité le désengagement de l’état tunisien des droits à la santé sexuelle et reproductive.

Créé par: hbs-Tunis / ATFD. Tous droits réservés.

Dans le cadre de la célébration de son événement annuel « Un Jour, un Combat », l’Association tunisienne des femmes démocrates (ATFD) et plusieurs de ses partenaires de la société civile (i)  a organisé avec le soutien de la Fondation Heinrich Böll et sous la tutelle de la Commission des droits sexuels et reproductifs, une table ronde sur le désengagement de l’état tunisien des droits à la santé sexuelle et reproductive. L’événement a eu lieu le 9 novembre 2018 à Tunis, avec la participation d’environ 150 activistes de la société civile, ainsi que des représentant(e)s des institutions de la santé publique.

Face aux nombreux défis, tels que la stigmatisation des mères célibataires et des minorités sexuelles dans le domaine de la santé, le manque des médicaments et des informations pour certains groupes et les nouveaux obstacles à l’avortement, les organisations impliquées ont saisi l’occasion pour dénoncer le désengagement de l’état et notamment l’Office national de la famille et de la population (ONFP). Un état des lieux des dépassements des institutions publiques relevés par les observateurs (trices), a été présenté afin de sensibiliser les représentant(e)s de ces institutions sur leur rôle fondamental dans ce domaine. En plus des nombreuses contributions des expert(e)s, et de la diffusion de spots relatifs au sujet traité (ii), un vif débat a été entamé pour la discussion du suivi de la table ronde et des urgences à traiter tels que les campagnes de plaidoyer, le renforcement et l’amélioration des prestations des institutions publiques et leur adaptation selon les groupes sociaux, indépendamment du sexe ou de l’orientation sexuelle de la personne.

En plus d’autres actions de défense des libertés individuelles, la Fondation Heinrich Böll soutient les acteurs de la société civile dans leur lutte pour un accès égal pour toutes et pour tous à la santé sexuelle et reproductive,  à leurs droits au respect de leur dignité et de leur vie privée et au libre choix de disposer de leurs corps. 

Écrit par : Imke Horstmannshoff

 

________________________________________________

i) Les organisations partenaires de l’ATFD sont : Groupe Tawhida, Association des Femmes Tunisiennes pour la Recherche et le Développement (AFTURD), BEITY, Association de Défense des Libertés Individuelles (ADLI), Ligue Tunisienne des Droits de l’Homme (LTDH), Association Tunisienne de Santé de la Reproduction (ATSR), Association Tunisienne de Lutte contre les Maladies Sexuellement Transmissible et le Sida (ATL/MST/SIDA Tunis), Association de Prévention Positive (ATP+), Association Mawjoudin, Association Damj pour la Justice et l’Égalité, Association Tunisienne de Défense du Droit à la Santé (ATDDS), NESS et Chouf

ii) « Deguecha : les défis de la santé maternelle à Gafsa et Sidi Bouzid » - Médecins du Monde https://www.youtube.com/watch?v=nqI8DSI3LSo
« In Their Own Words: Experiences of Women Denied Abortions » (English subtitles) - Advancing Standards in Reproductive Health (ANSIRH) https://www.youtube.com/watch?v=5A3q-Bp5H3U