Phase Électorale en Tunisie 2014

La Phase Électorale en Tunisie 2014

La Tunisie se trouve dans la dernière phase de la transition democratique prévu par la « Feuille de Route »: les élections legislatives et presidentielles. Depuis 2011, la Tunisie a adopté une constitution libérale et négocié le retrait d'un gouvernement librement élu dans un dialogue national sans l'usage de la violence. Cependant, l'ambiance en Tunisie est loin d'être euphorique. Les partis politiques, vont-ils mobiliser l'électorat? Est-ce que le nouveau système parlementaire peut démocratiser l'administration publique et la décentralisation du pays?

Les articles suivantes traitent ces questions et donnent un aperçu aux débats et développements actuels en Tunisie.

Le vote utile à l’épreuve du mode de scrutin

Trois ans après l’élection de l’Assemblée nationale constituante, les électeurs tunisiens sont de nouveau appelés à élire leurs représentants lors des élections législatives du 26 octobre 2014. Entre ces deux élections post-révolution, le paysage politique tunisien a profondément évolué. Deux grandes formations dominent à présent la scène: Le parti islamiste Ennahdha et son principal opposant à référentiel bourguibiste Nida Tounes, considéré comme faisant partie du camp des “démocrates progressistes.

Depuis le démarrage de la période électorale, de nombreux opposants au parti islamiste d’Ennahdha invoquent la nécessité du “vote utile” comme unique chance de vaincre l’adversaire. Ce “vote utile” a pour but de favoriser Nida Tounes au détriment des autres partis “progressistes”.

By Monia Ben Hamadi