Economie Transformatrice

Vers un changement du paradigme économique

L'objectif

Cet axe de travail vise à amorcer un débat critique sur la pensée économique dominante. La Fondation souhaite contribuer à une meilleure compréhension des idées économiques transformatives qui vont au-delà du dualisme état-marché et qui mettent l’humain au centre de l'économie, tout en préservant l’environnement. En même temps, nous aspirons à déclencher un processus de réflexion sur la valorisation des activités économiques telle que les tâches de soin (« Care Work ») et leurs contributions invisibles à l’économie. Pour cela, nous adoptons une double approche: soutenir les alternatives économiques déjà bien présentes dans le débat tunisien telles que le modèle de l´économie sociale et solidaire (ESS), l’entrepreneuriat social ou l’auto-entreprenariat et renforcer leur visibilité au sein du grand public. En outre, nous souhaitons nourrir le débat en faveur d’idées et des concepts allant dans le sens d’un changement plus profondeur de la gouvernance économique et de remettre en question certaines hypothèses de base de la théorie économique dominante notamment concernant leur adéquation aux défis que sont la justice sociale et le droit des générations futures à un environnement sain.

Actualités

Glossaire de l'économie alternative

L'économie du bien commun se concentre sur les aspects sociaux, écologiques et démocratiques d'une économie. La recherche du profit et la concurrence doivent être remplacées par le bien commun et la coopération. Elle est mesurée non seulement par des indicateurs monétaires, mais aussi par des indicateurs d'utilité. De faibles taxes, des droits de douane réduits ou des crédits moins chers devraient inciter les entreprises à agir de manière plus sociale, écologique, démocratique et solidaire.


L'économie solidaire pratique des approches sociales, écologiques et démocratiques et axées sur les besoins. Les personnes qui travaillent dans cette économie coopèrent sur un pied d'égalité dans un projet ou une entreprise, gèrent leurs propres moyens de production (machines, bâtiments et matières premières), gagnent leur vie ensemble, agissent en solidarité avec la société et contribuent à l'amélioration des conditions de vie de la communauté. L'objectif est d'améliorer les conditions de vie au lieu du profit, de la concurrence et de la propriété privée, en tenant compte de critères écologiques dans l'utilisation sensible des matériaux, de l'énergie, de l'eau et du sol.


L'économie post-croissance fait référence à la réduction de la consommation et de la production pour plus de justice sociale, de durabilité écologique et de bien-être, afin de contrer les problèmes et les conséquences économiques, sociales et écologiques de la dépendance des sociétés modernes à la croissance. Le concept de l'économie post-croissance est orienté vers la triade d'une stratégie de suffisance, d'efficacité et de consistance et vers le démantèlement partiel des processus de création de valeur industrielle, notamment ceux basés sur la division mondiale du travail, en faveur du renforcement des modèles d'autosuffisance locaux et régionaux.


Les « Commons » ou les biens communs en français désignent les ressources que les gens produisent, utilisent et gèrent ensemble, de manière à permettre à chacun de satisfaire ses besoins, d'apporter ses compétences et d'avoir son mot à dire, et à éviter que les ressources ne soient surexploitées ou disparaissent par manque d'utilisation. Les biens communs ont besoin de règles et ont des formes institutionnelles très différentes.

Publications

Equipe en charge